Kahlan123221704001_gros


UN POEME DE

SULLY PRUDHOMME

que nous répétions en classe de Français .

Je pensais l'avoir oublié

lorsque feuilletant le Cahier de Poésies

de ma jeunesse...il 'm'a sauté' aux yeux...

Il m'est revenu sans que je ne lise plus avant c'est

'LE VASE BRISE'

'Le vase où meurt cette vervaine
D'un coup d'éventail fut fêlé ;
Le coup dut l'effleurer à peine,
Aucun bruit ne l'a révélé.

Mais la légère meurtrissure,
Mordant le cristal chaque jour,
D'une marche invisible et sûre
En a fait lentement le tour.

Son eau fraîche a fui goutte à goutte,
Le suc des fleurs s'est épuisé ;
Personne encore ne s'en doute,
N'y touchez pas, il est brisé.

Souvent aussi la main qu'on aime
Effleurant le coeur, le meurtrit ;
Puis le coeur se fend de lui-même,
La fleur de son amour périt ;

Toujours intact aux yeux du monde,
Il sent croître et pleurer tout bas
Sa blessure fine et profonde :
Il est brisé, n'y touchez pas.'

(J 'espère ne pas m'être trompée...j'écris de mémoire)

Que ce poème fut doux à l'adolescente rêveuse que j'étais alors..

Nous le déclamions mes amies et moi avec beaucoup de conviction , imginant le chagrin de cet amoureux....

.Et le voici de retour...

.Passé de mode depuis longtemps il est pour moi un précieux....Présent.....

Une idée je vais le faire découvrir à mes petits enfants

pour voir ce qu'ils en pensent...

Qui sait..allez donc savoir..., ?

Fillette